MoN rOyAuMe

SaDnEsS

 

Aucun discours, aucune parole,

Que l'indicible Absence...

Se mêle à l'ennui

L'insupportable langueur,

 

Aux funérailles de mon cœur.

 

Une souffrance mal étouffée

Et l'ombre du coupable,

Pas de foule, pas d'éclats,

Soubresauts de mes pleurs

 

Aux funérailles de mon cœur.

 

Et la fosse de mon bonheur

Me sourit sinistrement,

Que j'y tombe éternellement...(Internet)

 

J’ai peine quelqu’un. Je ne suis pas sainte

J’ai peine quelqu’un, y ais mis une teinte

Je demande pardon, je me trompe

J’essaye de remonter ma rampe-

 

 

Je suis ce que je suis, grâce à toi

    Je suis ce que je vis, avec toi……

 

 

 

 



05/08/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour